1. Accueil
  2. Pied de page
  3. Projets

Projets

Inno-EUt+
L'Université européenne de technologie innovante (Inno-EUt+) (Innovation European University of Technology) est un projet de l'initiative HEI IET visant à renforcer la capacité d'innovation et d'entreprendre d'une nouvelle alliance universitaire européenne, l'Université européenne de technologie (EUt+).

Les partenaires de l’alliance se sont déjà engagés à fusionner progressivement les activités d’enseignement et de recherches, en co-créant des possibilités pour leurs personnels et étudiants à travers les différents sites de l’alliance. L’EUt+ est tourné vers l’avenir et « met l’humain au premier plan», en reconnaissant les racines de leurs composants et leurs forces conjointes en prenant tout en considérant l’inclusion, la diversité (multilinguisme et multiculturalisme) et est pleinement orienté vers la société et l’introduction des technologies innovantes au sein de l’éducation et de l’entrepreneuriat.

Avec ses partenaires non HEI, InnoEUt+ s’étend aux quatre coins et au cœur de l’Europe et crée un solide triangle de savoir, afin de développer les étudiants et le personnel et afin de transformer à la fois ses HEI et l’alliance:

L’université de technologie de Chypre (partenaire leader) (Chypre)
- L’université polytechnique de Carthagène (Espagne)
- Université Technique de Sofia (Bulgarie)
- Université de technologie de Troyes (France)
- Université technique de Riga (Lettonie)
- Université technique de Cluj-Napoca (Roumanie)
- Université technologique de Dublin (Irlande)
- Chrysalis LEAP (Chypre)
- Stichting Water Alliance (Pays Bas)


Le plan d’action pour la vision de l’innovation (Innovation Vision Action Plan – IVAP) permettra la transformation institutionnelle ambitieuse envisagée par le projet en créant et coordonnant les équipes de création de connaissances, afin de stimuler et d’aligner les stratégies de recherches et d’innovation respectives des 7 partenaires, et tirer parti des complémentarités et des possibilités de transfert régionales des deux partenaires non-EES.

La feuille de route du projet vise à :

- Réaliser une intégration institutionnelle et infrastructurelle afin d’aligner ses stratégies de recherche and d’innovation et établir une feuille de route commune en matière de recherche et de développement ;

- Développer le capital humain pour l’Europe afin d’atteindre l’excellence collective, des parcours de carrières agiles et des processus véritablement participatifs,

- Accueillir les échanges avec les sociétés afin d’être ancré localement et d’avoir un impact mondial ;

- Expérimenter des méthodes de dissémination pour fournir un modèle généralisable de transformation institutionnelle.

Le projet IVAP se concentre sur les domaines qui ont été mis en évidence en vue d’être améliorés, spécialement 3 domaines où la plupart des HEIs ont une plus grande marge d’amélioration, comprenant « l’enseignement et l’apprentissage de l’entrepreneuriat », « la capacité organisationnelle » et « la mesure de l’impact ».
 

Les objectifs de l’IVAP sont :

- Développer des programmes d’enseignement conjoints formels et informels sur l’entrepreneuriat pour encourager les étudiants (de premier et de deuxième cycle) et les chercheurs à penser comme des entrepreneurs et à chercher des propositions de valeurs pour relever les défis locaux et sociétaux de manière durable ;

- Former le personnel académique et non académique à inspirer, coacher et nourrir des équipes ou individus entrepreneurs en herbe dans un corps d’étudiants et de chercheurs divers ;

- Développer un document stratégique lié à la feuille de route pour recherche et l’innovation afin d’englober l’esprit d’entreprendre en termes de cultures, e financement et d’autres actions de soutien;

- Développer une méthodologie robuste pour évaluer régulièrement les activités liées à l’entreprenariat à travers tous les campus.

Pour être au courant des derniers contenus et résultats du projets, rejoignez-nous sur les réseaux sociaux:
- Instagram
- Facebook
- LinkedIn

ETHICO
Il est urgent que l'éducation du 21e siècle soit en mesure d'aborder les problèmes complexes de la crise climatique et les questions de développement technologique (Anthropocène). Une approche radicalement nouvelle est nécessaire, et nous pensons que l'enseignement de l'éthique et de l'écologie dans l'éducation technologique pourra faire la différence. Elle fournira aux étudiants un bon ensemble d'aptitudes et de compétences pour s'attaquer aux problèmes du changement climatique, grâce au développement technologique durable.

Dans ce contexte, l'éthique doit être comprise comme une forme de praxis, une pratique individuelle qui a des implications collectives. La relation éthique à l'autre est désormais mise en évidence par la pandémie mondiale de COVID-19. Cette pandémie a démontré que lorsqu'il y a une urgence, une urgence de santé publique, l'individu peut voir au-delà de ses propres besoins et peut agir localement et globalement en même temps. C'est la somme de ces micro-décisions qui, une fois réunies, ont un impact mondial.

Greta Thunberg pose la question « comment osez-vous ? ». La communauté universitaire doit réagir en veillant à ce que la question de l'éthique et de l'écologie soit intégrée dans tous les programmes d'enseignement supérieur. Pour ce faire, le personnel et les étudiants doivent comprendre que les questions écologiques et les questions éthiques sont une seule et même chose, et qu'il existe un profond chevauchement entre l'éthique et l'écologie.

Notre objectif est de concevoir des méthodes d'éducation éthico-écologique innovantes et transférables à différentes disciplines de l'université technologique, des arts, des sciences humaines et sociales au design, en passant par l'ingénierie et les sciences environnementales. Cela s'accompagne du développement d'une compréhension élargie de la technologie, la technologie n'étant pas simplement une application de la science mais la technique comme le mode par lequel nous devenons humains. À long terme, notre objectif est de transformer l'enseignement technique ou technologique pour le rendre plus durable pour l'individu et la société.
LUDEIA
LUDEIA part d'un constat : les cursus de l'enseignement supérieur sont de moins en moins linéaires, en raison de l'augmentation continue de la mobilité internationale, des nouveaux publics à intégrer et de la reconnaissance de l'apprentissage non formel. Aujourd'hui, les systèmes d'information des universités peinent à gérer cette complexité en termes d'échanges d'informations.

LUDEIA vise à construire les bases d'un standard de « description universelle » de l'information universitaire et éducative. Plutôt qu'un système d'information global unifié, nous allons expérimenter la construction d'un "pré-standard", permettant aux systèmes d'information (SI) locaux actuels d'échanger des données sécurisées et cryptées grâce à la standardisation des formats de données et à la mise en place de dispositifs de connexion inter-SI. Ainsi, les SI locaux communiqueront via une bibliothèque de microservices en interconnexion. Ce système décentralisé permet la métamodélisation des cursus (par ingestion de données) et offre ainsi une grande souplesse technique permettant un fort accompagnement de la diversité et des évolutions pédagogiques. Ainsi, les systèmes d'information pourront interopérer de manière fluide avec des réseaux de connecteurs assurant la redondance des informations en temps réel.

La carte étudiante européenne sera utilisée comme identifiant, permettant à l'étudiant d'accéder à ses propres informations (résultats, cours, etc.) et aux informations académiques des autres universités (guide de l'enseignant, etc.) de partout. En cas de besoin, il pourra également donner un accès contrôlé à ses informations (départ ou retour de mobilité interuniversitaire, entreprise de stage ou futur recruteur). Ce système ouvert et décentralisé permettra à toute autre institution de participer à ces échanges, simplement en mettant en place les connecteurs nécessaires.

Ce projet exploratoire est mené par les huit partenaires de l'Alliance « European University of Technology - EUt+ ». Il démontrera comment offrir rapidement des services efficaces, basés sur les systèmes d'information actuels, grâce à un standard commun, qui ne nécessite pas de plateforme commune ou de centralisation.
B+NESDG
The B+NESDG project has been created with the aim of applying the Principles of Sustainable Development in Nepal and Bhutan.

The principles of Sustainable Development are fundamental to carrying out any activity that contributes to improving a country’s standards of living.

The B+NESDG project has been created with the aim of applying these fundamental principles in Nepal and Bhutan.

B+NESDG, a project financed by the Erasmus+ program of the European Union, is focused on Bhutan and Nepal as two countries that need international support to help them develop their own structures.

To achieve its objectives, B+NESDG will carry out a group of activities intended to improve quality through a global perspective of capacity development in six Institutions of Higher Education.

The priority of the project is to convert these centers into international references and provide a positive influence among Institutions of Higher Education in both countries.
GREENWORAL

Le projet GREENWORAL:


Le projet GREENWORAL vise à rendre autonome les femmes dans les zones rurales, à leur donner accès à des nouvelles compétences numériques et entrepreneuriales afin de promouvoir les activités entrepreneuriales et innovantes bénéfiques pour l’environnement et présentant une rentabilité financière pour les femmes.
Ce projet vise à encourager et faciliter l’amélioration de la vie des populations des zones rurales, en contribuant à améliorer et corriger les déséquilibres entre les hommes et les femmes dans les entreprises. Le but est également d’atteindre un équilibre entre l’utilisation des ressources naturelles et le maintien des revenus dans ces zones.
 

Les partenaires du projet:

- UPCT: Université Politechnique de Carthagène
- UFV: Universidad Francisco de Vitoria
- CEA Mar Menor
- CUT: Université de Technologie de Chypre
- WARL
- RTU (Université Technique de Riga)
- LIDERE
- DEC
- TUD: Université de technologie de Dublin

Evènement:

Le meeting Kickoff: le meeting kickoff du projet GREENWORAL a eu lieu à l’Université de Carthagène en Espagne. Tous les partenaires ont participé à l’évènement afin de lancer le projet et de planifier les prochaines étapes. L’évènement s’est déroulé les 20 et 21 juin 2022.

Réseaux sociaux du projet:

- Instagram: Greenworal
- LinkedIn: Greenworal Project : https://www.linkedin.com/in/greenworal/
- Facebook: https://www.facebook.com/Greenworal-102270625870299/
- Twitter: @GreenworalP

STREAM

Le projet STREAM vise à un renforcement des capacités des étudiants universitaires : vers un marché du travail régional axé sur le développement durable. Le projet STREAM est cofinancé par le programme Erasmus+ de l’Union européenne.

Objectif du projet:

L’objectif du projet est de développer une génération de diplômés de l’enseignement supérieur dotés de compétences sociales, cognitives et académiques avec un étant mieux préparer au marché du travail qui évolue très rapidement à l’échelle mondiale. Développer une génération qui sera capable d’intégrer efficacement le marché du travail dans un écosystème diversifié et multiculturel.


Résumé du projet :

Dans la région du Moyen Orient et en Afrique du Nord, le taux de chômage des diplômés de l’enseignement supérieur fait partie des taux le plus élevé du monde. C’est le résultat direct du décalage entre les résultats scolaires et les attentes du marché du travail. Avec l'évolution rapide des besoins du marché résultant des nouvelles technologies telles que l'industrie 4.0, l'IA, l'apprentissage automatique et la robotique, un nouveau changement dans la carte des besoins en ressources humaines est à portée de main, ce qui place les établissements d'enseignement supérieur devant un défi incontournable et urgent : adapter les processus d'apprentissage pour produire des compétences spécifiques qui vont bien au-delà des connaissances techniques qui ont été au centre des préoccupations pendant de nombreuses décennies.

C'est pourquoi la carte du parcours de l'étudiant axée sur les compétences, qui associe les compétences académiques et complémentaires au cours de la vie de l'étudiant, est créée : un ensemble de 35 (à court terme) et 10 (à long terme) activités périscolaires adaptés aux compétences est conçu et programmé dans le LMS et le SIS des établissements d'enseignement supérieur partenaires, ainsi que 35 cours (120 ECTS) en ingénierie et en TIC restructurés pour aller de pair avec les ODD dans un format basé sur les compétences, ciblant l'image complète du futur "citoyen du monde" possédant des compétences qui ont été clairement identifiées par une analyse exhaustive des lacunes développées au début du projet.
Ce programme est prévu pour au moins 60 étudiants de chaque établissement supérieurs partenaires en Egypte, Jordanie et Algérie.

Les étudiants et les parties prenantes partagent un espace commun où les employeurs et les étudiants partagent leurs profils. Ils peuvent également y déposer des annonces de stages, et jobs d’été. Ces programmes sont essentiels dans l’approche intégrative proposée (engagement académique, extrascolaire, industriel).


Caractéristiques du projet :

Activité spécifique : renforcer les relations entre les enseignements supérieurs et l’environnement social et économique.

Domaines d’activités : coopération entre universités et entreprises, entreprenariat et employabilité des diplômés.

CBHE actions :

- Améliorer le niveau des compétences des diplômés en développement des programmes éducatifs innovants;
- Améliorer la qualité de l’enseignement supérieur en renforçant sa pertinence pour le marché du travail et au sein de la société.

CHBE objectifs :

- Aider les pays partenaires éligibles à relever les défis auxquels sont confrontés leurs établissements et systèmes d'enseignement supérieur, notamment en ce qui concerne la qualité, la pertinence, l'équité, la planification, la prestation, la gestion et la gouvernance.
- Aider à la modernisation, l’accessibilité et l’internalisation de l’enseignement supérieur dans les pays partenaires éligibles.

 

Les partenaires du projet:



Lien du site internet du projet: https://www.svu.edu.eg/ar/stream/
mise à jour le 26 juillet 2022